Crise sanitaire et perte de sens au travail

A-G-I-L-I-T-E. La crise sanitaire que nous traversons aura installé, dans le quotidien des salariés, de nouvelles habitudes de travail : télétravail, visioconférence, temps partiel…  Certains ont été sursollicités par de longues réunions Zoom ou Teams permettant de « garder le lien », d’autres se sont sentis isolés, et parfois moins essentiels à l’activité de l’entreprise.

Sentiment d’isolement au travail

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon une étude SLF – IFOP réalisée auprès de 1.600 salariés de Paris et de la petite couronne pour le baromètre Paris WorkPlace, près de 60 % déclarent se sentir seuls au bureau.

Beaucoup d’entreprises ont pris la décision de reprendre un rythme normal, à la rentrée de septembre seulement. Une excellente décision pour beaucoup mais un cauchemar pour d’autres…

Y remédier par le bénévolat d’entreprise

La mission sociétale que poursuit Béa est plus que jamais sensible en cette période de crise sanitaire et sociale. Les associations ont besoin de renfort pour rompre l’isolement et la détresse de leurs bénéficiaires ou simplement pour sensibiliser sur les dérives environnementales présentes.

Concilions dès aujourd’hui perte de sens et de lien en entreprise avec mission d’intérêt sociétal !

Et des actions solidaires ludiques et décalées

Pour répondre à ces enjeux en s’adaptant aux méthodes de travail actuelles, nous avons imaginé plusieurs formats de projets associatifs à distance, pour vos salariés volontaires sur leur temps de travail :

  • La franche régalade au profit de la jeunesse et de l’inclusion sociale ;
  • L’escape game solidaire au profit des femmes et du handicap ;
  • Les correspondants solidaires au profit des personnes âgées isolées ;
  • Le jour d’après sur le développement durable ;
  • La fresque du climat sur le réchauffement climatique ;
  • La Zoom’Ba au profit de l’association qui vous touche le plus.

Chaque atelier concilie axe ludique, travail collectif et engagement sociétal sur des formats modulables (1 heure, 1 après-midi, 1 semaine, 1 mois).

Toutes ces activités répondent à un besoin associatif réel et seront animées par Béa et par un représentant de l’association.

Et comme la solidarité n’est pas accessible qu’en période de crise… vous pourrez, une fois le retour à la normal totalement engagé, aller à la rencontre des bénéficiaires, POUR DE VRAI !